Notre processus d’investissement

Le Comité d'Allocation d'Actifs, composé des équipes de gestion, définit le processus d'investissement de PRO BTP FINANCE. Ce processus, établi chaque trimestre, est actualisé tous les mois ("interprocessus"). 

L'objectif est de pondérer, au sein des portefeuilles diversifiés, les allocations aux différentes classes d'actifs :

  • Actions
  • Emprunts d'État
  • Crédit (obligations privées)
  • Obligations convertibles
  • Monétaire

1. ANALYSE MACRO-ECONOMIQUE

L'économiste étudie l'environnement macro-économique mondial avec un zoom sur les États-Unis et l'Europe, de façon à mesurer les perspectives à moyen terme (horizon 3 mois à 1 an) en matière de :

  • Croissance
  • Inflation
  • Chômage
  • Politiques monétaires 


Les indicateurs pertinents (conjoncturels ou structurels) sont mis en évidence. Cette première étape se conclut par un débat permettant d'élaborer un scénario économique central sur lequel s'appuieront les anticipations des marchés. Les facteurs de risque pouvant remettre en cause ce scénario sont identifiés. Ce scénario est par ailleurs comparé avec les prévisions des économistes des banques centrales, de l'INSEE, de l'OCDE, du FMI, des banques...

2. ANALYSE DES MARCHES FINANCIERS

Les spécialistes des gestions Taux et Actions présentent leur analyse des marchés financiers : monétaire, emprunts d'État de la zone Euro, Crédit et Actions, en mettant en exergue les menaces et opportunités.

 Cette deuxième étape se ponctue par une discussion à l'issue de laquelle sont définies les anticipations à moyen terme sur les différents marchés (3 mois à un an) :

  • courbe des taux pour la zone euro,
  • spreads de crédit par rapport aux emprunts d'État,
  • niveau d'indices pour les marchés actions.

Ces projections sont éventuellement comparées avec les prévisions des différents stratégistes de Place. Le marché des obligations convertibles est analysé à titre d'information avec un focus particulier sur la composante volatilité.

Ces deux premières étapes font l'objet d'une réunion spécifique.

3. CONSTRUCTIONS DES POSITIONS
DE PRO BTP FINANCE

Les positions sur les différentes classes d'actifs (Monétaire, Emprunts d'État, Crédit, Obligations convertibles et Actions) sont formalisées à travers une grille d'appréciation : sous-pondérer, neutre, surpondérer. 

Elles sont le résultat d'un consensus au sein des équipes de gestion, un gérant exprimant son avis selon le principe - un gérant = une voix.

4. EXPOSITIONS DES PORTEFEUILLES
DE PRO BTP FINANCE

Il s'agit de définir les allocations cibles de chacun des portefeuilles en décidant :

  • du poids relatif des différentes classes d'actifs (Monétaire, Emprunts d'État, Crédit, Obligations convertibles, Actions),
  • des fourchettes de sensibilité pour les poches État. 

Cette étape nécessite une analyse des positions réelles portefeuille par portefeuille (tableau de pilotage) ainsi qu'une attribution de performance permettant de mesurer l'impact des choix d'allocations précédentes et l'impact des décisions à prendre. 

Les sur ou sous-expositions par rapport aux portefeuilles de référence(benchmarks) sont ainsi déterminées, en cohérence avec les positions de PRO BTP FINANCE.

Elles sont communiquées par mail au service Reporting qui met à jour en conséquence le tableau de pilotage ainsi qu'au contrôleur des risques et au RCCI pour information.

A l'issue de cette étape, il est précisé les niveaux de marchés sur lesquels les changements d'allocations-cibles sont réalisés et les délais envisagés pour la mise en œuvre.

Les étapes 3 et 4 sont traitées lors d'une réunion spécifique " dite réunion Allocations".

5. APPLICATION PAR LES GÉRANTS
DE PORTEFEUILLES

Chaque gérant, pilote de portefeuilles diversifiés, met en œuvre les décisions d'allocations d'actifs.

Il sélectionne les titres qui correspondent aux besoins des portefeuilles dont il a la responsabilité (poches ou OPC), dans le respect des contraintes et des marges de manœuvre accordées par les clients, dans leurs mandats de gestion et par les prospectus des OPC.

6. CONTRÔLE

En collaboration avec le contrôle interne et le contrôle des risques, les responsables de gestion veillent au respect :

  • des décisions prises par le Comité d'Allocation d'Actifs,
  • des règles et contraintes des mandats ou OPC.

La gestion des limites de risques fait en particulier l'objet d'un contrôle en temps réel par les gérants, au quotidien par le service Reporting et en deuxième niveau par le contrôleur interne et le contrôleur des risques.